26 octobre 2008

The Datsuns - Headstunts (2008)

Nos néo-zélandais favoris sont de retour avec un nouvel album dans les bacs. Leur précédent album, Smoke And Mirrors (2006) méritait mieux que l'anonymat dans lequel il est sorti le groupe y proposant finalement une synthèse, un équilibre entre le garage rock primal de The Datsuns (2002) et le plus hard Outta Sight / Outta Mind.
Ce qui change sur ce nouvel opus c'est la construction du disque qui si vous disposer de la version CD se conçoit comme un un vinyle : 2 faces similaires comprenant chacune 6 pistes. The Datsuns propose sur les 2 premiers morceaux de chaque face, le même mélange de garage façon The Seeds et de hard Rock influencé tout à la fois par Led Zeppelin et Deep Purple.
La plupart des titres donnent une furieuse envie de headbanger à l'image de "Human Error", "Hey Paranoid People" ou "So Long" même si ces morceaux ont tous un goût de déjà-vu.
Sur chaque face en 5e position on trouvera un morceau que l'on trouve plus plus agaçant où Christian Datsun se laisse aller dans des solos un peu longuet ou superflu au choix ("Pity Pity Please" ; "Yeah Yeah Just Another Mistake").
Le groupe est désormais plus à l'aise lorsqu'il laisse, à l'image de ce qui transparaissait sur Smoke & Mirrors, libre cours à d'autres influences, plus folk ou plus pop. Cela nous donne d'excellentes compositions comme "Your Bones", "Ready Set Go" un des meilleurs morceaux jamais écrits par le groupe, "Highschools Hoodlums" ou "Cry Cry Baby" (toutes en 3e et 4e position sur le disque!).
Mais la surprise du chef vient des deux morceaux concluant chaque face.
En face A, "Eye Of The Needle" voit le groupe s'agiter dans plus de six minutes de jam psychédélique, les guitares montant progressivement en puissance, la palme revenant au jeu de batterie qui porte littéralement le morceau. Magnifique.
En face B, c'est "Somebody Better" où la rythmique plus subtil qu'à l'accoutumée accompagne sur plus de 8 mn le groupe dans des envolées proches du rock progressif. Le jeu de guitare de Christian Datsun nous rappelant Robin Trower sur Bridge Of Sights (1974).
Ces deux morceaux surprennent, le groupe ne s'étant jamais essayé à ces exercices de style et force est de reconnaître que ces deux morceaux sont parmi les meilleurs de ce nouvel album.
Curieusement, les Datsuns arrivent à nous surprendre et à nous convaincre là où on attendait plus surement un album à la manière de.

Les Datsuns viennent donc de sortir un excellent album (le meilleur?) dont on conseillera d'en faire l'acquisition en vinyle pour en goûter pleinement tous les sucs !

(Mr Rock)

(http://www.myspace.com/thedatsuns)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire