5 juillet 2008

Von Bondies - Hopper - Sheraff (Nouveau Casino - 10/02/08)

Arrivés en retard on n'a pu goûter la prestation complète des français de Sheraff. Néanmoins les trois derniers morceaux joués présentent un garage rock carré, joué avec énergie et dans la bonne humeur, les gars étant visiblement heureux d'être là. La palme au batteur présentant une coupe afro à la Rob Tyner. Les Sheraff laisse la place sur scène à Hopper autre groupe français mélangeant avec plus ou moins de bonheur garage et shoegaze. Portées par deux femmes, l'une à la voix mélodieuse et l'autre à la voix haut perché, le groupe alterne morceaux tout en guitares et morceaux plus éthérés... dans l'indifférence générale... Il faut dire que présenter un groupe shoegaze avant les Von Bondies ressemble à une erreur de casting. Ce qui est bien dommage car on aurait aimé les entendre dans un contexte différent, les morceaux étant loin d'être dénués de qualité en dépit de certaines faiblesse. A revoir donc.
Après ces deux bons groupes arrivent les Von Bondies qui en une heure (oui ça fait peu...) on fait parler la poudre. Le répertoire du groupe sur scène fait la part belle aux tueries du premier album (« Lack of Communication »), avec notamment des morceaux de la trempe de « Sound Of Terror », « It came from Japan » (en hommage aux japonais de Guitar Wolf), « Going down », « No sugar mama » ou le morceau titre « Lack Of Communication » sans oublier les pépites de « Pawnshoppe Heart » que sont « Broken Man », « C'mon C'mon » et « The Fever ». A noter l'excellent « R'n'r Nurse » échappé de Raw and Rare le recueil d'inédits et chanter par le batteur. A cela s'ajoute l'excellent « Pale Bride » du dernier EP 4 titres augurant d'un très bon album attendu cette année. Le groupe est carré, concentré sur son sujet. Le seul hic venant de l'alternance entre les titres des débuts plus garage, permettant toutes les impros possibles sur scène et les « tubes » du deuxième album, plus concis et jouer à la note près comme sur l'album qui laisse donc une impression mitigée comme si le groupe avait le cul entre deux chaises. Mais ne boudons pas notre plaisir, le concert fut très bon et disons le, oui les Von Bondies nous ont manqué!
(Mr Rock)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire