6 juillet 2008

The Dilettantes – 101 Tambourines (2008)

Qu'attendre du disque d'un groupe fondé par Joel Gion connu pour avoir joué du tambourin au sein du Brian Jonestown Massacre pendant près de dix ans? Rien a priori. D'où la bonne surprise de ce disque sympathique à l'heure où le BJM n'est pas foutu d'aligner 3 notes (Cf Infra)...
Dans ce disque Joel Gion navigue toujours dans les eaux du psychédélisme, rendant hommage à tous ses héros : BJM (« Ready To Go ») ; Stooges (« Subterranean Bazar ») ; Dandy Warhols (« Brightly Lit New Dark Ages ») ; Byrds et Beatles (« Don't You Ever Fall ») : Iggy Pop période Lust For Life (« The Whole World »), etc etc... Le tout est efficace à défaut d'être original, nul doute que Joel Gion y a vu une forme d'exorcisme salutaire après tant d'années passées auprès du fou furieux Anton Newcombe.
En tout cas ce premier essai vaut le détour, et ironie de l'histoire sort au moment où le BJM sort son plus mauvais album, une justice? On est pas loin de le penser. Un disque attachant et sincère. Rien que pour ça par les temps qui courent ne boudons pas notre plaisir.
(Mr Rock)

http://www.myspace.com/thedilettantes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire