5 juillet 2008

Cass McCombs – Dropping the Writ (2008)

Troisième album d'un Californien basé à Chicago, « Dropping TheWrit » est bien parti pour s'imposer en douceur comme l'un des indispensables de 2008.
Equipés des classiques guitares, basse et batterie, McCombs et ses sbires ont ciselé un véritable bijou folk-pop.
Dès l'ouverture, le psychédélisme doux de « Lionkiller » nous prépare aux réjouissances à venir. De la ritournelle folk aux accent brésilien (« Pregnant Pause ») à la pop pur sucre de « Crick In My Creek », McCombs semble ne rien pouvoir rater. Son élégance lui permet même d'évoquer Elliot Smith (« Full Moon Or Infinity »). Plus loin, la mandoline de « Windfall » semble un écho, surprenant, de la kora de Toumani Diabaté. Mais les plus belles pièces de ce trésor restent « That's That », « Petrified Forest » et « Deseret ». Sur ces trois morceaux, la voix douce et haut perchée de McCombs fait merveille...
Un très, très bel album...
(Mr Pop)

http://www.myspace.com/cassmccombs

Aucun commentaire:

Publier un commentaire